Bienveillance et éducation – John Binfet et Annie Paquet

La bienveillance à l’école pourrait être un axe de réflexion face à des constats scolaires accablants (diminution du sentiment d’efficacité personnel, des émotions positives par exemple). Cela est d’autant plus important que la bienveillance s’inscrit désormais dans les programmes de l’éducation nationale. Mais qu’est-ce que la bienveillance ?

En partant de la gentillesse et en passant par l’altruisme, nous montrerons que la bienveillance est une valeur qui vise le bien-être des autres, à l’origine (parfois) de nos cos comportements de gentillesse. Plus spécifiquement dans le contexte scolaire, elle devient une attitude pour soutenir les élèves tant dans leurs apprentissages académiques que dans leurs compétences transversales en contribuant de manière générale à leur bien-être et leur réussite (Marsollier, 2018). Si des auteurs se penchent actuellement sur la question de la bienveillance à l’école (Marsollier & Jellab, 2018 ; Masson, 2018), des recherches scientifiques, complémentaires et systématiques sur la gentillesse et la bienveillance s’avèrent indispensables. L’un des pionniers dans ce domaine est John Tyler Binfet qui nous livre dans ce chapitre les perceptions des élèves sur ce qu’est la gentillesse. Pour les enfants scolarisés, la gentillesse se définit notamment par la démonstration de respect, l’aide physique et l’aide émotionnelle. Ce chapitre se veut donc être un état des lieux des recherches scientifiques sur la gentillesse et la bienveillance en général et plus spécifiquement à l’école. Il se conclue par de nombreux questionnements en terme s de bienveillance et climat de classe, bienveillance et satisfaction à l’école, bienveillance et motivation des élèves.

Posted by admin4199

Leave a Reply