Les expériences optimales en éducation – Jean Heutte

Mercredi 15 mai 2019, 15h00>15h15


Le concept de flow a été décrit pour la première fois par Mihaly Csikszentmihalyi dans son livre Beyond Boredom and Anxiety en 1975. Il s’agit d’un état d’épanouissement lié à une profonde implication et au sentiment d’absorption que les personnes ressentent lorsqu’elles sont confrontées à des tâches dont les exigences sont élevées et qu’elles perçoivent que leurs compétences leur permettent de relever ces défis. Le flow est décrit comme une expérience optimale au cours de laquelle les personnes sont profondément motivées à persister dans leurs activités. Ce concept a suscité un nombre croissant de recherches au cours de ce nouveau millénaire. Une équipe internationale constituée d’une douzaine de chercheurs issus du Réseau Européen de Recherche sur le Flow (EFRN ; Peifer, Wolters, Harmat, Heutte, Tan et al., 2018) a produit une synthèse de 254 études empiriques publiées dans des revues en langue anglaise entre 2000 et 2016. Cette synthèse met clairement en évidence que le nombre de publications est en nette progression d’année en année. A l’évidence, il y a un parallèle à faire entre la progression de cette courbe et l’émergence ainsi que la croissance actuelle de la psychologie positive. L’objectif de cette communication est de présenter les avancées majeures qu’apporte ce champ théorique dans le domaine de l’éducation ainsi que sa contribution à la psychologie positive en général.

Posted by admin4199

Leave a Reply